À propos

La Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) lutte pour améliorer les conditions de travail et de vie de ses membres et pour développer des emplois de qualité. Elle est très active sur le plan de la prévention en santé et sécurité du travail et de la formation.

Elle rassemble plus de 25 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de quelque 320 syndicats et provenant de toutes les régions du Québec. La FIM–CSN est bien outillée pour représenter l’ensemble de ses secteurs d’activités.

Une équipe à votre service

Avec une équipe de près de 30 salarié-es et de six membres élus à l’exécutif ainsi que des bureaux situés dans de nombreuses régions du Québec, la fédération offre à ses membres de nombreux services de qualité qui ne se retrouvent dans aucune autre organisation. Elle soutient les syndicats dans leur négociation, leur représentation auprès des entreprises et des employeurs, leur lutte pour leurs conditions de travail et dans l’amélioration de leur vie syndicale.

Chaque syndicat affilié à la fédération est soutenu par une conseillère ou un conseiller syndical compétent et expérimenté. Ces experts appuient les représentantes et les représentants des syndicats dans leur préparation de négociation de la convention collective, dans l’application de la convention collective et sa négociation. Ils fournissent également du soutien en matière de règlement de griefs et de vie syndicale.

La démocratie et l’autonomie syndicale

À la fédération, tout comme à la CSN, les syndicats sont autonomes et démocratiques. Contrairement à d’autres organisations, ce sont eux qui détiennent leur certificat d’accréditation émis par ministère du Travail, ce qui leur garantit le contrôle sur leurs orientations, leur affiliation, leur budget, leurs négociations et leurs actions.

Les membres des syndicats, réunis en assemblée générale ont tous les pouvoirs, soit :

  • de décider du fonctionnement du syndicat;
  • de procéder à l’élection de leurs représentantes et de leurs représentants;
  • d’adopter et de contrôler les budgets du syndicat;
  • d’élaborer et d’adopter leur projet de convention collective à partir de leurs besoins;
  • de voter sur les offres patronales en période de négociation;
  • de décider d’utiliser ou non des moyens d’action, dont la grève, s’ils le jugent à propos.

Historique

En février 2011, la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM–CSN) prend le relais de deux fédérations qui ont forgé le Québec. La Fédération des travailleurs du papier et de la forêt, dont les racines remontent à 1907, a été aux premières loges de luttes du siècle dernier qu’on a tendance à oublier, même si on lui doit plusieurs de nos acquis actuels. Les premiers gains syndicaux sur la reconnaissance syndicale ou la limitation des heures de travail, c’est à la FTPF que nous les devons. Quant à la Fédération de la métallurgie, crée en 1943, qui fut un temps la fédération de la CSN regroupant le plus grand nombre de travailleurs dans le secteur privé, on lui doit des victoires majeures, notamment sur le front de la santé et de la sécurité au travail. Depuis 2011, la FIM a fait sien l’héritage de ces deux fédérations.

Se syndiquer

N’hésitez pas à faire appel à la FIM–CSN pour vous syndiquer. Toutes les communications demeureront sous le sceau de la confidentialité.